Réduire ses impôts grâce aux FCPI et FIP

Réduire ses impôts grâce aux FCPI et FIP

Pour réduire ses impôts, il est possible de défiscaliser ses investissements et revenus, ou encore de réduire ses impôts. Dans le domaine de la réduction d’impôts, il est un moyen assez répandu et de l’ordre du placement financier appelé FCPI – FIP.

S’il existe un adjectif pouvant qualifier l’investissement en Fond Commun de Placement dans l’Innovation (FCPI), ce sera celui de réfléchi. En effet, cet investissement a un objectif double. Il permet, d’un côté, d’aider au développement des PME que l’organisme Oseo aura qualifié d’innovantes. De l’autre côté, il permet une réduction d’impôts (et non une défiscalisation), de l’ordre de 20.000 € (dans le cadre de l’ISF) cumulable avec d’autres avantages fiscaux jusqu’à un plafond fixé à 45.000 €. D’autres contraintes tout comme le fait que la PME doit être située dans l’Union Européenne sont à connaître.

Le Fond d’Investissement de Proximité (FIP) s’inscrit dans une même logique. Il n’est cependant plus nécessaire que la PME soit classée parmi les PME innovantes. Une nouvelle contrainte émerge néanmoins, la proximité de l’entreprise. Le fond doit ainsi investir dans des PME européennes dont l’effectif est inférieur à 250 personnes et le chiffre d’affaires inférieur à 50 M€. L’exigence de proximité oblige, enfin, le fond à inscrire trois départements français et de n’investir que dans des PME dont le siège fiscal s’y trouve. Les avantages fiscaux sont également cumulables dans la limite d’un placement fixé.

25 octobre 2012 / by / in

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *