5 astuces pour booster les performances de son entreprise

26 octobre 2020 / par / dans

Dans un contexte de forte concurrence où le marché mondial génère de nouveaux acteurs à une vitesse exponentielle et où les consommateurs sont devenus de plus en plus exigeants, rien n’est gagné d’avance pour l’entreprise moderne. Pour alors maintenir le rythme, cette dernière doit constamment s’adapter aux innovations, accroître sa productivité et savoir booster ses performances.

Pour y parvenir, voici un cocktail de 5 astuces dont il faudra absolument s’imprégner.

Se focaliser sur les objectifs de l’entreprise

L’existence de toute entreprise répond toujours à un objectif général qu’il ne faut nullement confondre avec la vision de l’entreprise, les deux notions étant complémentaires.

En réalité, l’objectif global est la charpente osseuse dont découlent tous les autres objectifs spécifiques inhérents au bon fonctionnement de l’entreprise. Lorsqu’il vient à être perdu de vue, il s’ensuivra une contre productivité dont l’entreprise prendra du temps à se remettre.

Il est donc important que tous les acteurs qui animent la vie de l’entreprise à divers niveaux s’approprient l’objectif général et s’y focalisent comme le principal repère pour l’atteinte des objectifs spécifiques afin que les actions et les efforts convergent vers le même but.

Même les réajustements de l’objectif principal en cours de route, comme il arrive à icv finance plateforme de notation de startup d’aider les entreprises à effectuer, ne peuvent se réaliser que si au préalable, chaque département de l’entreprise a intégré et maintenu celui-ci en ligne de mire.

Synchroniser les priorités et adopter une vision macro

La pluralité des priorités est une réalité qui s’observe généralement au sein des startups et chez les PME. Sauf que ce mode de fonctionnement qui amène à faire plusieurs choses à la fois n’est pas toujours de nature à améliorer les performances de l’entreprise.

L’idéal est donc de synchroniser les priorités pour en obtenir une ou deux qui soient accessibles et facilement atteignables.

Le Tableau d’Eisenhower reste à cet effet un outil important à s’approprier. Très pratique en ce qui concerne l’analyse et la gestion du temps, cet outil est basé sur le principe de son auteur selon lequel :

« Ce qui est important est rarement urgent et ce qui est urgent est rarement important. »

D’un autre point de vue, adopter une vision macro et globale est pour le gestionnaire un excellent moyen d’identifier et de comprendre les tendances et les innovations du marché afin d’y adapter les stratégies de l’entreprise.

Cette vision, pour être assez globale, doit surtout se tourner aussi bien vers l’intérieur que vers l’extérieur.

Affecter à chaque tâche les compétences requises

De toute évidence, une mauvaise personne à la mauvaise place ne donnera que de mauvais résultats. Pour ce faire, il y va du bien-être de l’entreprise que la bonne personne soit affectée à la bonne tâche, et ce, au bon moment.

Il faut souligner que cette démarche dénote d’une bonne organisation du travail qui implique également une bonne culture de la collaboration et de l’esprit d’équipe.
Un collaborateur à qui l’on confie une tâche qui relève de ses compétences et dans laquelle il se sent à l’aise sera performant sans grand effort.

Imaginez donc que chaque opérationnel de l’entreprise se retrouve ainsi dans son domaine de compétence. L’impact sur les performances de la boîte n’en sera que remarquable pour la vitalité de cette dernière.

Impliquer ses collaborateurs et sous-traiter les tâches sans grande valeur ajoutée

La meilleure stratégie pour une entreprise désireuse d’améliorer ses performances est celle qui permet de mettre le personnel en confiance en l’impliquant le plus possible dans les prises de décision.

Le collaborateur impliqué au niveau décisionnel développe un sentiment d’appartenance. Cela lui permet d’orienter ses responsabilités dans le sens du bon fonctionnement et du bien-être de l’entreprise à laquelle il appartient.

Dès lors, il ressentira moins son rôle au sein de l’entreprise comme une corvée dont il devra se débarrasser. Il se considérera plutôt comme l’une des personnes dont dépendent l’accroissement et la vie de l’entreprise.

Sous un autre angle, il est indispensable que le cœur de métier de l’entreprise soit priorisé. Dans cette perspective, l’idéal est de recourir à la sous-traitance en procédant à l’externalisation de certaines tâches, notamment celles sans grande valeur ajoutée.

Il s’agit d’un atout important qui permettra à l’entreprise de se focaliser sur son business et ses clients.

Effectuer une veille technologique et développer une stratégie de motivation du personnel

À l’ère du numérique, les mutations dans le milieu des affaires sont constantes. L’entreprise moderne désireuse de booster ses performances et de garder la perche sur un marché de plus en plus concurrentiel est tenue d’effectuer une veille permanente pour détecter les nouveautés et les tendances actuelles.

Elle devra ensuite s’adapter à ces innovations technologiques en implémentant celles qui peuvent être déployées dans le cadre de sa stratégie et qui conviennent au développement de ses activités.

Un autre point important reste la mise en place d’une véritable culture de l’excellence au sein de l’entreprise. Il s’agit d’adopter une stratégie de motivation des collaborateurs à travers laquelle l’entreprise récompense les efforts et les innovations de ces derniers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *